Comment financer sa formation ?

Quels sont les moyens a votre disposition ?

NpC vous propose quelques solutions pour vous aider.

La formation est un élément essentiel dans la vie professionnelle. Nous pouvons vous aider à financer votre avenir professionnel avec des conseils et un accompagnement direct.

Il est évident qu’il est important de se former. Alors pourquoi tant de difficultés pour y accéder. L’un des points principaux se situe au niveau du financement.

Il s’avère que plusieurs organisme, voir même votre employeur peuvent financer cela. Salariés ou demandeurs d’emplois, vous trouverez les informations nécessaires.

Les salariés

Le Droit Individuel à la Formation (DIF) qui s’est transformé en Compte Personnel de Formation (CPF) au 1er janvier 2015 va encore changer de nom. Il s’agit maintenant du Compte Personnel d’Activité (CPA).

Comment fonctionne le CPA ?

Le CPA est un compte valable tout au long de la vie professionnelle, même lorsqu’un changement d’entreprise intervient. Il intègre les droits de 3 comptes différents : l’ancien Compte Personnel de Formation (CPF), le Compte d’Engagement Citoyen (CEC) et le Compte Prévention Pénibilité (CPP).

    • Pour le CPF : les règles sont les mêmes qu’auparavant à savoir qu’un salariés à temps plein en CDI acquièrent 24h/ ans pendant 5 ans puis 12h/an pendant 3 ans jusqu’à 150h maximum. Les heures de DIF non utilisées fin 2014 seront reportées dans le CPF et utilisable dans les 6 ans à partir du 1er janvier 2015. Pour un CPF qui se déroule pendant le temps de travail, le salarié doit impérativement formuler la demande 2 mois avec le début de la formation (moins de 6 mois) et 3 mois avec le départ d’une formation de 6 mois ou plus. L’absence de réponse de l’employeur sous 1 mois équivaut un une acceptation.
    • Pour le CEC : 20h/an en fonction d’activiés bénévoles ou de volontariat (service civique, réserve militaire, saniataire, maître d’apprentissage). Pour le bénévolat associatif il y a 2 conditions : siéger à l’organe d’administration ou de direction ou de l’encadrement des bénévoles pendant au moins 200h/ an. Début des droits début 2018 pour les activités 2017.
    • Pour le CPP : un système de point est attribué en fonction de la pénibilité du travail. 20 points sont utilisables pour des formations (1 point = 25h de formation pour un total de 500h).

Enfin, tous les salariés pourront consulter leur droits sur le site dédié : www.moncompteactivite.gouv.fr

Le Congé individuel de formation (CIF)

Le principe est le même que pour le DIF mais les modalités sont différentes. Pour pouvoir bénéficier du CIF il faut pouvoir justifier 24 mois d’expériences professionnelles (consécutives ou non) dont 12 and l’entreprise actuelle. Lorsque l’institution a donné son accord, il sera nécessaire de contacter le Fongecif ou l’Opacif qui sont des organismes agréés par l’état. Ces organismes décideront du taux de prise en charge de la rémunération ainsi que du montant de participation aux frais de formations.

Au final, le CIF prend la forme d’un congé long qui permet aux salarier de participer à une formation plus importante pour renforcer son potentiel, ajouter des nouvelles capacités ou se reconvertir.

La politique interne de l’entreprise

En fonction de la structure dans laquelle vous êtes employés, des plans de formations peuvent être proposés en fonction de votre ancienneté et de votre statut. Après au moins un an d’ancienneté, il est possible de demander à son employeur de financer une formation. Si celui-ci accepte, il s’engage à payer les frais qui en découlent.

Les demandeurs d’emplois

Pôle emploi, les collectivités locales (mairie, conseil régional/général,…) et organisations publiques (CAF, caisse de retraite,…) peuvent aussi fournir de financements partiels ou sur la totalité de la formation.

Les personnes en situation de handicap

Il existe plusieurs organismes qui financent des formations pour les personnes en situation de handicap. Pour le secteur privé il existe l’Association de Gestion du Fond pour l’Insertion Professionnelle des personnes Handicapées (AGEFIPH), alors que pour le secteur public c’est le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP).