Préparation mentale esport sport neuro-coaching boost performances

Les basiques du stress : c’est quoi et ça vient d’où ?

On a tous connu des moments de stress intense pendant un examen, au travail ou face à une personne nocive. Ce qu’il faut savoir c’est que le stress ce n’est pas que ces moments-là. Le stress est présent à tous moments dans notre vie quotidienne. Avant de vous donner les techniques pour le gérer à la fin de l’article, explorons ensemble ce concept. Nous avons besoin de ce stress pour vivre, pour nous mobiliser et pour garder l’équilibre. C’est d’ailleurs cette notion d’équilibre qui va permettre de comprendre ce qu’est le stress. Dans la vie de tous les jours, notre corps et notre cerveau sont confrontés à des stresseurs internes comme les maladies, les douleurs, les pensées ou les croyances. Il va aussi avoir à faire à des stresseurs externes comme des relations professionnelles ou familiales et des comportements nocifs pour la santé. Toutes ces expériences vont créer des déséquilibres dans le corps et dans le cerveau ce qui va créer du stress. Le stress va alors nous mobiliser ou activer notre corps pour faire quelque chose qui va rétablir cet équilibre. C’est donc un mécanisme vital pour nous ! Comment ça se fait alors qu’il peut devenir nocif ? Tout simplement parce qu’il y a plusieurs types de stress que vous pourrez retrouver sur le schéma en bas de la page :

  • Le « bon » stress : c’est-à-dire un stress positif, temporaire et moyennement puissant qui permet de se motiver
  • Le stress tolérable : un niveau de stress plus important qui met un gros niveau de pression mais sur une courte période pour gérer les évènements complexes ou difficiles
  • Le « mauvais » stress : ici le stress devient nocif pour le corps parce qu’il est trop puissant et / ou trop régulier.

Le « mauvais » stress au travail : pourquoi y a-t-il de plus en plus de stress professionnel ?

Sur le terrain, le stress peut être un motivateur puissant. Par contre, quand il devient permanent et que les professionnels n’ont pas de répit les conséquences peuvent être désastreuses pour les personnes comme pour les entreprises qui les embauchent. Je vous invite à aller voir l’article que j’ai écrit sur le Burn-out (ici) pour connaître ces détails. Pour comprendre le stress au travail, deux concepts sont essentiels : le degré de contrôle sur son travail et la cohérence effort / récompense**. Le contrôle de son environnement, des différentes étapes de production et de vente et de ses projets permet aux professionnels de limiter le niveau de stress et de booster la satisfaction tout comme la performance. L’investissement durant ces différentes étapes va entraîner des attentes de récompenses à la hauteur de l’effort produit. Si la récompense correspond à l’attente, la motivation est au rendez-vous, si la récompense est trop basse c’est le stress qui apparaît. En plus de ces deux éléments sont à ajouter dans la liste des stresseurs : le travail de nuit, les caractéristiques du travail (fatigue physique et / ou psychologique), l’organisation de la structure, les relations hiérarchiques et entre collègues, …

Il faut savoir que les femmes sont plus touchées par le stress et ses conséquences (pathologiques psychologiques et physiques) que les hommes***. La raison ? Elles sont plus fréquemment exposées aux stresseurs que les hommes et ont des stresseurs en plus. Quelques exemples pour illustrer cela : les agressions verbales et / ou physiques, la pression psychologique et sociétale, un statut socio-économique en moyenne moins important, une charge mentale et temporelle supplémentaire lié à la gestion des enfants et des tâches du quotidien qu’elles réalisent encore majoritairement. Mesdames, grand respect à vous de gérer tout cela et de continuer à élever (au sens propre comme au figuré) le genre humain.

Comment gérer son stress : comment choisir les méthodes et techniques de gestion du stress ?

Pour limiter l’impact du « mauvais » stress dans la vie quotidienne en général et professionnelle en particulier il y a plein de techniques sur le Net. Pour faire le tri dans ce catalogue, je vous propose un résumé des techniques qui fonctionnent et qui ont été testé scientifiquement. Outre le fait de prendre soin de sa santé (nourriture équilibrée, sommeil, vie sociale et sport) voici les méthodes existantes :

  • Autoévaluation des stresseurs : apprendre à reconnaître les stresseurs
  • Psychoéducation : comprendre ce que sont les stress et les émotions ainsi que les conséquences potentielles
  • Construction des objectifs : savoir construire des objectifs de vie, professionnels et émotionnels
  • Intégration de méthodes de gestion du stress et des émotions : cohérence cardiaque, méditation de pleine conscience et acceptation des émotions
  • Résolution de problème : développer une méthode de résolution de problème efficace

Dans tous les cas, mieux vaut s’assurer de la crédibilité de la personne qui vous propose ses techniques. Regardez bien qui est la personne, ses diplômes et ses compétences en la matière. Le plus sûr est d’aller voir des personnes formées à ces techniques et qui sont issues de la filière de santé (infirmières, médecins, psychologues, …) qui auront en plus des techniques appropriées, une sensibilité à votre situation. Pour ce qui est des chaînes Youtube par exemple, vous pouvez bien sûr consulter la mienne Mr Doc Brain mais d’autres sont intéressantes dans le domaine comme celle de Psykocouac ou Dans le cerveau d’une psy ou encore David Lefrançois.

Si vous souhaitez en discuter vous pouvez me contacter ou poser une question dans les commentaires. Pensez à partager cet article sur les réseaux sociaux s’il vous a intéressé.

A bientôt pour un nouvel article, bien cordialement,

Julien VION.

* Gee, D.G. & Casey, B.J. (2015). The impact of developmental timing for stress and recovery. Neurobiology of stress (1), 184-194.

** Jonhson, D., Bell., C., Jones, M., Farquharson, B., Allan, J., Schofield, P., Ricketts, I., Johnson, M. (2016). Stressors, appraisal of stressors, experienced stress and cardiac response : a real-time investigation of work stress in Nurses. Annal of behavioral medecin, 50, 187-197

*** Mayor, E. (2015). Gender roles and traits in stress and health. Frontiers in psychology, 6, article 779.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *