Préparation mentale esport sport neuro-coaching boost performances

Comment régulons-nous nos émotions  ?

Depuis la fin du 20ème siècle, les techniques de gestion du stress ou des émotions pullulent. Mais quand est-il de leur validation scientifique ? C’est là où le bât blesse. Au milieu de ces myriades de promesses de diminuer son stress ou d’être moins triste, peu sont réellement efficaces (hors de l’effet placebo) et encore moins sur le long terme. Pour éviter cet écueil dans ma pratique, je me suis intéressé à ce qui se fait de mieux en la matière dans les neurosciences. Après avoir fait des recherches, j’ai découvert les expériences du Professeur James Gross. Ce pionnier dans l’étude de la régulation des émotions (sa théorie fondatrice remonte à 1998 !) est aujourd’hui la référence dans le domaine. Vous trouverez d’ailleurs un ouvrage très complet sur la régulation des émotions créé par ses soins (Handbook of Emotion Regulation) pour les anglophones. Pour les francophones exclusifs, les professeurs Mikolajczak et Desseilles ont fait de même, avec l’approbation du Pr Gross qui a préfacé ce livre (Traité de régulation des émotions).

Que nous dis cette approche ? Elle décompose l’émotion et les méthodes pour la réguler sur un axe chronologique. Voyez ce que cela donne avec le schéma ci-dessous. L’histoire commence avant même l’arrivée de l’émotion via la sélection de la situation. Il s’agit de choisir ou d’éviter certaines personnes, activités ou lieux en fonctions des émotions attendues. La deuxième étape survient dans la situation déclenchant l’émotion : la modification de la situation. Ici, l’objectif est de transformer directement la situation pour moduler l’impact d’une émotion (action directe, demande d’aide, …). La troisième étape sera axée vers l’orientation attentionnelle. La personne va modifier sa pensée et son focus attentionnel pour diminuer l’impact de l’émotion (distraction, rumination, pleine conscience, …). 4ème point : le changement cognitif. Comme son nom l’indique le but va être de changer sa manière de penser pour changer son émotion (relativiser, voir les aspects positifs de la situation, …). Nous terminerons avec la modulation de la réponse qui est la dernière étape qui va agir sur l’aspect comportemental de l’émotion (partage, relaxation, suppression des émotions, consommations de drogues, …).

Réguler plus pour gagner plus ?

La réponse est un grand oui ! Dans la vie personnelle comme professionnelle, utiliser les techniques de régulation des émotions va avoir un impact clairement positif. Pour les spécialistes, je vous invite à explorer les articles dans la bibliographie du Pr Gross ici. Mais pour nuancer mon propos, j’ajouterai qu’il y a 2 méthodes qui vont être plus efficaces lorsque nous sommes en situation professionnelle. Nous pouvons tous utiliser l’orientation attentionnelle et le changement cognitif pour réguler nos émotions. C’est ce qu’on appelle l’action profonde (contrairement à la modulation de la réponse qui va agir en surface). Qu’elle soit délibérée ou automatique, cette action permettra à la personne qui l’emploi de gérer les émotions négatives et de se (re)diriger plus facilement vers les émotions positives.

Quel intérêt pour le monde du travail ?

Pour répondre à cette question, je vais m’appuyer sur l’article du Pr Hülsheger de l’université de Maastricht et de ses collaborateurs (2015). A travers 2 études ils ont pu observer que l’utilisation des 2 méthodes de régulation des émotions par des serveurs avait une influence sur les clients. Cette influence se manifestait par une augmentation des pourboires pour les serveurs entrainés par les chercheurs pour réguler leurs émotions ! Autre élément important, un client ayant laissé un plus gros pourboire est donc un client satisfait qui a de grandes chances de revenir et d’acheter plus de produits. Il y a aussi un avantage indirect pour les entreprises qui forment leurs employés à ce genre de technique. Le bien-être des employés via la gestion des émotions est bénéfique pour eux comme pour la structure qui les emploie. Si vous souhaitez proposer ou intégrer ce type de formation, contactez-nous dans la rubrique contact pour de plus amples informations.

Si vous avez aimé ou avez été intéressé par cet article et la vidéo, partagez-les sur les différents réseaux sociaux.

A bientôt pour un nouvel article, bien cordialement.

Julien VION.

Schéma régulation des émotions

 

Hülsheger, U.R., Lang, J.W.B., Schewe, A.F. et Zijlstra, F.R.H. (2015). When regulating emotions at work pays off : a diary and an intervention study on emotion regulation and customer tips in service jobs. Journal of applied psychology, 100 (2), 263-277.

Version Podcast ici !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.