Préparation mentale esport sport neuro-coaching boost performances

Le neuro-management : particuliers et professionnels, vous avez tout à y gagner

Nous avons tous un cerveau, mais nous ne savons pas forcément nous en servir. Nous voulons réussir, mais nous ne savons pas forcément comment y arriver. Nous avons des collaborateurs sous notre responsabilité, mais nous ne savons pas forcément comment les guider. Donnez-vous les moyens de fournir à votre cerveau tous les outils pour être motivé et transmettre la motivation.

Pourquoi le neuro-management pour soi ?

Le neuro-management (ou neuromanagement) va permettre d’appréhender tous les éléments qui influencent notre motivation. Il permet déjà de connaitre son propre fonctionnement. En effet, nous réagissons aux évènements, nous gérons nos émotions et nous organisons notre vie avec des techniques pas tout le temps efficaces (ex : imitation). En utilisant le neuro-management pour faire progresser notre cerveau, nous pouvons transformer durablement ces savoir-être ou savoir-faire. L’intérêt de cette approche c’est que plus nous connaissons notre cerveau, plus nous sommes capables d’utiliser l’ensemble de ses capacités de manière adéquate.

Comme vous pourrez le voir dans la conférence que j’ai proposé lors du TEDx ESSCA (ci-dessous), il faut prendre soin de soi à travers 4 principes de base : respecter son rythme de sommeil, apporter assez de nutriments à nos neurones, les activer avec une pratique sportive et cultiver sa vie sociale. En ayant ce style de vie équilibré, sans pour autant être un saint, vous apporterez à votre cerveau tous les éléments dont il a besoin pour fonctionner efficacement. Vous pourrez donc être motivé et transmettre la motivation.

Autre élément que j’évoque dans cette conférence : les émotions. Si notre cerveau reste dans l’automatisme et l’obscurité, il risque de se retourner contre son propriétaire et de blesser son entourage.  La diffusion des émotions négatives (contagion émotionnelle) et le soulagement du stress par les comportements abusifs (verbalement ou physiquement) sont deux conséquences néfastes d’un cerveau inconnu.

Pour se motiver et motiver ses troupes, rien de tel qu’une vie émotionnelle avec un stress limité et une direction résolument positive. Des outils existent pour cela et je vous invite à regarder la vidéo ou à nous contacter si vous souhaitez en profiter.

Pourquoi le neuro-management pour les collaborateurs ?

Nos entreprises, comme notre secteur public peine à garder leurs employés au travail avec une productivité maximale. Pour quelle raison ? La principale c’est le non-respect du code du travail cérébral. Nous avons rationalisé les professions sur des bases économiques. Le problème, c’est que ces modèles ne prennent pas en compte la réalité des capacités de notre matière grise. Il en résulte souffrance, stress, burn out, etc… Maltraiter notre cerveau en essayant de le faire rentrer dans des cases mathématiques le rend moins efficient, donc moins productif. L’objectif du neuromanagement c’est de mettre le cerveau au centre du travail.

A travers le neuromanagement, et la neuroergonomie, nous avons des solutions pour accroître productivité ET bien-être. Retenez bien cela : le bien-être amène la productivité ! Prenons soins de nos cerveaux, de ceux de nos collaborateurs avec des techniques de diminution du stress (relaxation, réévaluation, méditation en pleine conscience, …), de motivation (personnalisation, autonomie, confiance, …), de valorisation (félicitation, renforcement positif, soutien, …), de communication (cohérence, clarté, structure,…) et un rapport humain digne et cohérent. Le management par la peur ou le stress est une erreur, notre cerveau nous le dis tous les jours. A sa place, le neuromanagement permet de lui redonner sa place au cœur de notre vie, là où il doit être.

Si vous avez aimé ou avez été intéressé par cet article et la vidéo, partagez-les sur les différents réseaux sociaux.

A bientôt pour un nouvel article, bien cordialement.

Julien VION

 

2 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.