Préparation mentale esport sport neuro-coaching boost performances

La situation de handicap : tous concernés ?

Suite à une intervention que Neuropro Consulting a pu réaliser pour l’AFPA de Doué la Fontaine sur la réinsertion des travailleurs en situation de handicap, il m’a semblé important de faire un article pour sensibiliser le monde professionnel à ce phénomène. Lors de cette intervention, il est apparu un élément marquant : nous sommes tous potentiellement des personnes en situation de handicap. Douleurs articulaires, maladies chroniques, chocs physiques ou psychologiques, burn out, autant de risques pour notre vie professionnelle mais aussi pour notre notre autonomie. Les personnes que nous avons accompagnées étaient il y a quelques mois-années des salariés ou cadres qui connaissaient leur travail et le réalisaient de leur mieux. Un jour, suite à une chute, un accident, un harcèlement de trop ou à une tâche réalisée dans des conditions usantes leur vie à basculer. Dans l’incapacité de reprendre leur ancien poste, ils ont du faire face à un bouleversement dans leur quotidien. Modifier leurs habitudes, quitter un travail qui pour certains les passionnait, perdre un salaire, … autant d’éléments perturbants en plus du handicap reconnu. C’est le deuxième contrecoup après le handicap en tant que tel, la situation de vie et le futur sont incertains. Reste donc à se diriger vers cet avenir impalpable.

Se relancer professionnellement après un accident de la vie ou un licenciement : quelles pistes ?

La réinsertion professionnelle n’est pas simple pour tout le monde. Autant certains ont une vision assez claire, mais des besoins techniques, autant d’autres ne savent pas vers quel métier se tourner. Pour se diriger vers une nouvelle voie, il ne suffit pas de feuilleter les catalogues de formation ou de d’explorer les sites d’emplois. Il faut d’abord orienter ses choix vers ses envies, passions, centres d’intérêts. Cette opportunité, même si elle est la conséquence d’un accident de vie, peut permettre à ceux qui en sont victime un nouveau départ. Quitte à avoir une nouvelle « chance », autant qu’elle permette de s’orienter vers ce qui leur tient à cœur. Pourquoi ? Parce que nous avons plus de chance de nous épanouir et d’être motivé lorsque nous réalisons des activités qui ont du sens personnellement. Surtout, qui dit réorientation dit souvent formation. Se replonger dans les cours, après plusieurs années, demande pas mal d’efforts. Il sera bien plus simple de les faire pour un sujet qui compte pour nous.

La démarche d’exploration demande un maximum d’ouverture d’esprit et une abstraction des barrières. Ensuite, pour commencer à faire le tri, lister les contraintes personnelles, géographiques, physiques et psychologiques va permettre de créer des filtres. Ceux-ci vont permettre de réfléchir aux options retenues dans la dynamique d’exploration. Est-ce viable ? Est-ce qu’il y a des postes dans les régions dans lesquelles je peux éventuellement déménager ? Quels sont les contraintes réelles du métier ? Autant de questions qui vont se poser. Pour y répondre, les recherches internet sont un bon début, mais les rencontres avec les professionnels restent un incontournables pour avoir un retour direct.

La réalité du terrain est parfois bien différente de l’image qu’on en a. Lorsque les choix sont faits, il est temps de rédiger CV et lettres de motivation. Ces deux éléments sont basiques mais la bureautique évolue et les formats de ces courriers aussi. Une remise à niveau pour les personnes et un ravalement de façade pour les 2 documents vont constituer la suite logique. Pour ceux qui ne sont pas à l’aise à l’oral, une préparation à l’entretien d’embauche / de stage peut être une solution, qu’elle soit personnelle ou à l’aide d’un neurocoach. Dans tous les cas, la présentation du handicap doit faire l’objet d’un travail particulier car il représente l’un des points les plus compliqués à expliquer. Nous allons aborder ce sujet dans le prochain paragraphe.

La spécificité du handicap : quelles aides pour les demandeurs d’emplois ayant une RQTH.

Une fois obtenue à la maison départementale des personnes handicapées (MDPH), la reconnaissance de travailleur handicapé (RQTH) va ouvrir beaucoup de portes un fois les choix de carrières effectués. Plusieurs exemples :

  • L’accompagnement par CAP Emploi, un organisme de réinsertion comme Pôle Emploi mais avec des spécialistes des personnes en situation de handicap,
  • Permet de rentrer dans la fonction publique avec une procédure simplifiée,
  • Permet de faire partie des 6% de personnel en situation de handicap obligatoire pour les entreprises de 20 salariés et plus,
  • En fonction du degré de handicap de bénéficier d’une allocation (adulte handicapé = AAH),
  • Grâce à l’AGEFIPH (pour le privé) et la FIPHFP (pour la fonction public), des fonds peuvent être débloqués pour financer en partie ou totalement les formations, pour donner des primes aux structures proposant certains contrats, enfin pour ergonomiser / adapter les postes de travail du personnel et des moyens sont aussi présents.

Bien que ces éléments soient présents pour l’insertion et la réinsertion des personnes en situation de handicap, les chiffres restent négatifs (pour avoir le document complet cliquez ici) quant à la reprise d’activité professionnelle pour les personnes ayant une RQTH. Pour citer un exemple : selon l’INSEE et l’AGEFHIP, en 2015 les demandeurs d’emploi bénéficiaires de l’obligation d’emploi avec une moyenne de 762 jours de chômage en moyenne (200 jours de plus que le public non handicapé) ! Il faut donc continuer à sensibiliser les pouvoirs publics, le privé et à soutenir les personnes en situation de handicap car demain ça peut être vous !

Si cet article vous a intéressé, pensez à le partager sur les différents réseaux sociaux. Vous êtes dans une situation similaire et voulez avoir des informations ou des conseils, contactez-nous ou explorez le site. Vous trouverez différentes prestations qui peuvent répondre à vos besoins (neuro-coaching, conférence, formation).

A bientôt pour un nouvel article, bien cordialement,

Julien VION.

Version Podcast ici !

2 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.